HL2.5 - SPECTACULAIRE NOUVELLE INTERPRETATION PAR HAUTLENCE DE LA HL2.0 EN ROUGE ET NOIR

HL2.5 - SPECTACULAIRE NOUVELLE INTERPRETATION PAR HAUTLENCE ...
décembre 2014

Lancée en 2011, la collection HL2.0 est l’incarnation des Concepts d’Exception de HAUTLENCE. Fidèle à l’idée fondatrice de la marque horlogère neuchâteloise, basée sur une lecture différente du temps, cette collection la pérennise au sein des plus prestigieuses maisons horlogères contemporaines. Avec la HL2.5, HAUTLENCE présente aujourd’hui un modèle plus sportif et racé : boîte en titane grade 5, recouvert de DLC noir, détails du cadran recouverts de vernis rouge et noir et terminaisons alternées entre microbillage, satinage et polissage main. La HL2.5, éditée à 28 exemplaires numérotés, est un concentré de caractère et de technologie pour un poids de 49 grammes!

 

La collection HL2.0, développée et industrialisée par les équipes de la marque, offre le premier calibre HAUTLENCE à remontage automatique. Le modèle HL2.5, comme ses prédécesseurs, affiche l’heure sautante, de manière semi-trainante – l’une des spécificités de cette collection - les minutes rétrogrades - signature de la maison – et l’indication de la réserve de marche.

Architecturée autour des minutes rétrogrades, l’heure sautante est constituée d’une chaîne formée de 12 maillons et, déclenchée par un système de bielle-manivelle identique à celle que l’on trouve dans la collection HL. Les minutes rétrogrades se retrouvent dans un secteur à 180°. Un habile mécanisme permet de déplacer l’ensemble de manière contrôlée, grâce à un régulateur de vitesse qui préserve les composants des chocs intempestifs liés au fonctionnement. Le mouvement de la chaîne s’accompagne chaque heure de la rotation sur 60° du mouvement baguette, permettant la compensation des effets de gravité sur l’organe réglant. Pour avoir suffisamment d’énergie, le barillet principal, chargé par le système automatique, arme un second barillet qui entraine la complication d’affichage.

 

Trois brevets pour une pièce d’exception

Tout comme pour les modèles précédents, la construction de la HL2.5 repose sur les 3 brevets déposés pour cette collection : le 1er brevet s’articule autour de la chaîne semi-trainante des heures (en opposition à un système instantané, trop rapide ou un système trainant ne laissant pas lire correctement l’heure,  entre deux heures) : toutes les 60 minutes, la chaîne tourne en 3-4 secondes et sans chocs. En résulte une rotation sans à coup ni perte d’énergie, permettant d’admirer la beauté du mouvement et des mécanismes en action. Le 2ème brevet est relatif à l’organe réglant intégré au mouvement baguette mobile dont le changement de position piloté par l’affichage confère une précision compensant statistiquement les effets de la gravité. Le 3ème brevet traite lui de l’apport des deux barillets du mouvement. Le barillet principal est chargé par le système automatique et transmet l’énergie nécessaire à la charge d’un second barillet, dédié exclusivement à entraîner la complication. Ce dernier est continuellement réarmé par le barillet principal, afin que l’énergie nécessaire soit optimale à chaque changement d’heure. Cela permet d’alimenter des systèmes complexes de manière indépendante et sans influencer la chronométrie de la montre.